PD_0_File_001

Fleurs 

sauvages

de 

Provence

Aster lancéolé (98d)

Bec de gure

Lavande (3e) - Copie

 Richesse et diversité de la flore provençale



Les listes de fleurs sont loin d'être exhaustives. L'idée première n'était pas de recenser méthodiquement toutes les espèces mais de présenter les plus communes, celles que tout un chacun peut observer lors d'une sortie. 

Même si elles ne sont pas spécialement dédiées à l'identification, ces pages vous permettront peut être, avec 444 espèces illustrées et  plus de 1 300 photos, de mettre un nom sur une fleur rencontrée au cours d'une promenade.

Pour en observer le maximum, il vous faudra, en toutes saisons, arpenter tous les terrains: garrigues, collines, prairies, champs cultivés, bords de routes, chemins de montagnes, forêts, pinèdes, terrains vagues, friches, plages, dunes et sentiers du littoral...

Attention ! Certaines fleurs ne seront pas visibles toutes la journée. En effet, quelques unes, comme la Scille d'automne, ne s'ouvrent pas le matin et d'autres, comme le Salsifis des près (que les anglais appellent "Jack-go-to-bed-at-noon") se referment l'après-midi ou par temps couvert. D'autres encore, comme l'Ornithogale (plus connue sous le nom évocateur de "Dame de onze heures") ne sont pas des lève-tôt. Sans parler du Silène nocturne (le bien nommé) qui ne s'ouvre qu'à la tombée du jour et se referme de bonne heure le matin.

De même, l'observation de telle ou telle espèce dépendra, selon les années, des conditions météorologiques.

Car si les fleurs respectent un calendrier, elles ne sont pas pour autant ponctuelles. On pourra donc noter, en fonction des températures du moment et/ou de l'altitude du lieu, soit de la précocité soit des retards dans la floraison.

Bonne visite.

©Roland RIPOLL


Les photos ne sont pas libres de droit 

et ne peuvent être utilisées sans l'accord de l'auteur